Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 septembre 2015 4 10 /09 /septembre /2015 16:47
The Winter King

Auteur : C.L Wilson

Editeur : Avon

Langue : Anglais

Nb pages format papier : 608

Lu format Ebook.

Lorsque j'ai vu pour la première fois la couverture, j'ai pris peur. Elle me rappelait les vieux romans à l'eau de rose de nos grands mères. Et pourtant, les nombreux avis positifs m'ont assurée qu'il fallait que je découvre ce roman. Et bien m'en a pris !

 

Khamsin "Storm", 4ème fille de l'ignoble Roi de Summerlea, a grandi dans l'indifférence totale du royaume auprès de sa nourrice. Seuls son frères et ses sœurs connaissent sont existence et tentent d'amoindrir la cruauté de son géniteur qui la rend responsable depuis ses 3 ans de la mort de sa mère. En effet, Storm porte un lourd secret, qui a fait d'elle une paria ; invocatrice des tempêtes elle n'est jamais parvenue à contenir son pouvoir.

Lorsque Falcon, son frère et prince de Summerlea commet l'impardonnable en volant la fiancée du Roi de Wintercraig et en tuant dans sa fuite le frère tant aimé de ce dernier, la guerre s'abat sur les deux royaumes.

 

Après 3 années de batailles sanglantes, Le Roi de Summerlea capitule enfin face au terrible Roi Wynter qui pour acquérir une force immense avait embrassé malgré les conséquences, l'incommensurable pouvoir du Cœur de Glace qui à force d'invocation, ronge doucement le peu d'humanité qu'il lui reste, le transformant en un Mage noire au véritable cœur glacé dont les pouvoirs sont de plus en plus instables, menaçant ainsi tous les royaumes.

 

Lors du traité de paix, Wynter exige en paiement la main d'une des trois filles du Roi, sans douter qu'une 4ème existe. Et l'horrible Roi de Summerlea, de toute son arrogance et sa bêtise, va lui donner pour ne pas dire jeter, Khamsin, persuadé qu'en se débarrassant d'elle et de son pouvoir fatale, il causera la perte et de la fille et du Royaume de Wintercraig. Mais c'était sans compter sur un pouvoir dont il n'a jamais pu apprécier toute la grandeur....l'amour !!!

 

 

J'ai ris, pleuré, prié, hurlé à n'en plus finir tout au long de ce récit. Je dirais même que les 608 pages n'ont pas été de trop et même l'inverse. Beaucoup de seconds rôles tout aussi géniaux que les héros ont contribué grandement aux vagues de plaisirs que j'ai ressenties dans cette plongée fantastique. Page après page, j'ai dévoré cette aventure passionnée, torturée ! Enflammée par un érotisme que l'auteur a su préservé de toute vulgarité, j'ai bu ce récit comme une assoiffée.

 

Une merveilleuse découverte de cette auteure qui, j'espère, continuera à nous régaler de ses histoires encore très longtemps.

 

L'intrigue qui sur un pavé aurait pu s'essouffler où perdre en cohérence est rondement menée jusqu'à la dernière ligne. C.L Wilson mène son histoire tambour battant à coup de complots, trahisons et passion, s'en jamais se tromper. Bravo !!! C'est un succès !

Vivement la suite !!! Un vrai et gros coup de cœur !!!

Repost 0
Published by Nuits d'Insomnies
commenter cet article
1 septembre 2015 2 01 /09 /septembre /2015 07:43
The White (The Dragon Pearl Book 1)

Auteur : T.L Schreffler

Editeur : Runaway Pen

Langue : Anglais

Nb pages v. papier : 192

Format Ebook

Une perle de la littérature fantasy YA !!! Cette auteure me tue et j'adore ça !

Nouvelle série très prometteuse de cette auteure de talent, maman de la série Cat's Eyes Chronicle (rien à voir avec le dessin animé de notre enfance).

Lorsque Sienna, jeune femme de 17 ans se retrouve exilée du royaume de Windridge à la suite d'une injustice, elle est loin d'imaginer les chemins dangereux par lesquels elle va voyager avant de découvrir qu'elle est sa vraie nature et sa destiné.

Alors que le monde vit sous la menace constante des attaques de dragons, Sienna un brin rebelle commet l'irréparable en amenant bien malgré elle The White, LE dragon des mythes et légendes qui terrorise depuis des décennies des peuples entiers.

Et lorsque l'héritière du royaume est enlevée, la sentence tombe ; Sienna est bannie du royaume et envoyée sur la côte ouest.

Profitant de l'arrivée d'un groupe de chasseurs de dragons avec à sa tête la grande sorcière du Roi, Maitresse Ashyra, le lord de Windridge leur confit Sienna. Qui pour tenter de réparer sa faute, devra leur servir de guide à travers les contrées sauvages.
Dans son malheur, Sienna devra cohabiter avec des soldats assoiffés de vengeance, qui n'ont aucune limite dans leur désir de justice à l'encontre de la demoiselle.

Craignant pour sa vie, elle va se lier d'amitié avec 2 chasseurs de dragons, dont la légende vivante Le Fire's Bane, Darius Karsyn, qui selon les histoires, a tué des dizaines de dragons, fendant leur carapace armé de son sabre légendaire sans craindre les lames de feux létales que crachent ces créatures sanguinaires.

On dit de lui qu'il est immortel...

Mais Sienna est loin d'imaginer qu'elle est sa véritable destiné. Elle va devoir faire des choix pour la survie de son peuple et peut être aussi celle des dragons.

Son périple dangereux ne fait que commencer !

Repost 0
Published by Nuits d'Insomnies
commenter cet article
1 septembre 2015 2 01 /09 /septembre /2015 07:32
Wicked as they come

Auteur : Delilah S Dawson

Editeur : Pockets Books

Langue : Anglais

Nb pages v. papier : 420

Format Ebook

Ce roman est tout simplement magnifique !

Entre rêve et réalité, j'ai plongé avec délice dans ce récit mêlant fantastique-fantasy et bit-lit.

Tish Everett, jeune infirmière anglaise vivant seule de nos jours, trouve un pendentif contenant la photo d'un bellâtre portant redingote et haut de forme. Ce qui aurait pu n'être qu'une simple breloque, est en fait un artefact qui permet au porteur de voyager dans le temps et entre les mondes.
Désormais, chaque nuit, lorsque Tish s'endort, elle se réveille dans un nouveau monde peuplé de créatures toutes plus étranges les unes que les autres. Si dans notre monde les vampires sont les méchants et les lapins sont les gentils, dans le monde de Sang c'est tout l'inverse. Les vampires sont des Bludmen (jeu de mot pour Blood-men) vivant comme tout à chacun comme les êtres humains, les mignons petits lapins, ou poneys...etc sont ici des Bludbunnies, Bludpony...etc et n'ont rien de sympathique.
Si au départ ça a pu me faire sourire, j'ai assez vite déchantée, car ils n'ont rien de drôle, sauf quand Tish les shoot pour éviter de se faire grignoter.

Criminy Stain quant à lui est le summum des héros peuplant ce genre de récit. Malgré son statut de Bludman, il n'a pas l'arrogance propre à ce genre de personnage. Ce qui le rend d'autant plus attachant. En plus de sa magie et de son fort pouvoir d'attraction, il est le maître d'une caravane de saltimbanques tous plus intriguant que touchants. L'univers steampunk rend l'ensemble splendide.

Le point fort de ce récit est aussi l'intrigue qui souvent passe en second plan dans ce style de roman. Superbement construite, elle accroche le lecteur page après page sans jamais s'essouffler, bien au contraire.

La parfaite cohésion entre l'intrigue en générale et l'intrigue amoureuse, font de cet écrit une vraie pépite.

Il va être difficile de trouver mieux dans les prochains mois.

Par chance c'est une série !

Foncez

Repost 0
Published by Nuits d'Insomnies - dans Fantasy
commenter cet article
2 avril 2015 4 02 /04 /avril /2015 11:50

 

 

 

Maria V. Snyder

Format ebook

Anglais

 

 

 

 

50% done !

Mais que se passe-t-il ? Je n'arrive pas à entrer dans ce nouvel opus que j'ai tellement attendu. Je n'espérais pas retrouver exactement le même genre d'histoire qu'il y a 8 ans car l'auteur a forcément évolué dans son écriture, mais je ne pensais pas être à ce point...euh je n'ose dire "déçue", mais je ne trouve pas d'autre mot ! Je redoute l'écriture de mon avis, que je vais ressentir comme une trahison envers Maria V Snyder, auteure tellement sympatique ! Mais.. que faire ?

 

Je regrette de ne pas avoir lu le spin-off (Glass)à l'époque, mais je n'étais pas capable de lire en VO à ce moment là, malheureusement c'est une grosse lacune pour comprendre ce 7ème tome qui est véritablement une suite, même si ce sont bien Elena et Valek qui en sont à nouveau les héros.

 

Maria V Snyder est pourtant mon auteure favorite/chouchou depuis le début. En attendais-je trop ? Visiblement oui ! Ça me rend triste ! Espérons que la deuxième moitié va réussir à me capter.

 

Edit :
 

Eh bien voilà, j'ai terminé ce nouvel opus depuis 2 jours. J'ai du attendre ce délai pour me décider enfin à faire mon avis, histoire de ne pas me laisser enflammer par mes sentiments. Je l'ai classé en "ARGENT", et ça me rend malade, car je suis une fan inconditionnelle de cet auteur et ce depuis ses débuts (ça ne me rajeuni pas tout ça). Mais ce serait malhonnête et pas du tout objectif de ma part de le surclasser.

 

Donc après quelques années d'absence, nous retrouvons enfin Elena et Valek.

 

Comme je l'ai dit précédemment, dans un autre commentaire, je pense que j'en attendais trop. Enflammée par sa dernière trilogie dans laquelle j'avais pu apprécier les efforts de l'auteur pour corriger ce qu'on lui a souvent reproché, à savoir la séparation récurrente entre les tourtereaux de ses histoires, je m'étais persuadé qu'elle continuerait sur sa lancé avec ce 7ème tome qui reprend les aventures de son couple qui l'avait propulsée chez les grands! Malheureusement, c'est tout l'inverse et même pire qu'avant, car ici, les héros sont séparés de la fin du premier chapitre à l'épilogue, et si dans sa première trilogie, la connexion presque surnaturelle qui existe entre eux adoucissait grandement notre état de frustration persistante, ici j'ai rongé mon frein durant tout le roman, car de connexion il n'en est plus du tout question. Même si la cause est évidente, ça été le trop plein pour moi qui est venu s'ajouter à tous les autres mauvais points !

 

Donc voilà, comme dit dans la 4ème de couverture, Elena va perdre ses pouvoirs et Valek va jouer son poste de Conseiller et de chef de sécurité.

 

C'était prometteur...et pourtant !

 

Elena qui a subit une attaque sans savoir de qui ça venait, alors qu'elle se rendait auprès de Valek pour quelques jours de vacances, repart finalement vers la Citée pour tenter de trouver la cause de ce drame, sans avoir informé Valek de sa perte de pouvoirs.

 

Cet entêtement à lui cacher m'a beaucoup énervée d'ailleurs, car au bout de 8 ans de vie "commune", je pense qu'il est important/normal de partager ses problèmes avec l'être aimé, ne serait-ce que pour trouver du réconfort, si ce n'est de l'aide. De plus, pour une romance YA, j'ai trouvé Elena très individuelle et c'est à ce demander si elle tient encore à Valek, tant elle pense très peu à lui, voire pas du tout, tout au long du roman. A l'inverse de Valek, qui revient souvent sur des choses de leur passé commun lors de son année de gouteuse, lorsqu'il se retrouve en Ixia, auprès du Commandant qu'il n'a pas côtoyé depuis 1 an tout en enquêtant sur le mystérieux attaquant.

 

A partir de là, l'auteur va monter son histoire à travers 3 points de vue répartis en chapitre, jonglant entre Elena, Valek et Janco.

 

Ce qui aurait pu être fort intéressant, surtout celui de Valek, car cet homme tellement mystérieux a toujours fasciné et bien souvent j'ai lu des avis dans lesquels, les lecteurs auraient aimé connaître un peu (beaucoup) ce héros. Cependant, cette oscillation entre les POV a finalement plombé ce tome, le rendant long, extrêmement long et parfois même soporifique. Plusieurs fois, j'ai bien failli m'endormir sur Valek....euh sur son point de vue, pardon! Sans parler que cet homme qui a longtemps envahi mes rêves (pardon à mon mari), cet être que Maria Snyder avait bâti comme un roc, un dieu intouchable, est affaibli. Pas physiquement, mais les trahisons vont le rendre plus vulnérable, et ça, je n'ai pas du tout aimé. Surtout lorsque l'on découvre l'auteur de la trahison et par conséquent de l'attaque de Elena. Là j'avoue que j'ai hésité entre le "n'importe quoi" et le "c'est dégueu%*?! de lui faire ça"! Point positif cependant, les POV de Valek sont essentiellement des flash-back de son histoire avant l'assassinat du roi, mais là encore on se lasse assez vite de ses retours intempestifs qui ne servent pas spécialement l'intrigue présente, si ce n'est pour introduire un ou deux seconds rôles. Maintenant, avec quelques jours de recul, je tente de me persuader que Mme Snyder sait ce qu'elle fait, et ne m'a jamais déçue jusqu'ici, et donc j'espère avoir mal interprété des choses ! L'espoir fait vivre parait-il !

 

Malgré tout cela, son style est toujours présent, sa faculté à nous frustrer est grandissante ! Sa détermination à nous achever à chaque fin de tome avec un cliffhanger est omniprésente, et celui-ci ne déroge pas à la règle, c'est du lourd !

 

Les chamailleries frangin/frangine entre Leif et Elena sont toujours d'actualité, et sont peut être aussi l'une des choses qui m'a permis de tenir/poursuivre.

 

Des prisonniers évadés, des morts bien vivant. Et une Elena qui, si l'on devait lui attribuer un pouvoir qui n'a pas disparu lui, serait celui de se fourrer dans le caca, mais Valek est et sera toujours là pour la sauver ! Un sauvetage bâclé malheureusement, en 3 pages c'était plié, si j'osais je dirais "tout ça pour ça ?". Un commandant toujours aussi énigmatique, si ce n'est plus, mais aussi décevant et je m'interroge encore sur le but de l'auteur sur ce coup là. Quant à Ari et Janco, bien que nous suivons le POV de Janco, il m'a manqué cette forte complicité qu'on leur attribuait lors de la 1ère trilogie.

 

Je reste quand même très impatiente à l'idée de découvrir son prochain opus, mais j'avoue que je vais y aller avec une certaine appréhension ! Peut être qu'au final il n'est pas si bon de revenir sur un couple qui nous a tant fait vibrer et qu'il serait plus simple et plus intelligent de rester sur les bons souvenirs et sentiments procurés à cette époque là ! Je ne saurais le dire ! Mais c'est à réfléchir !

Repost 0
Published by Nuits d'Insomnies - dans Fantasy
commenter cet article
25 mars 2015 3 25 /03 /mars /2015 14:42

the-cold-king-372648-250-400.jpg

Auto-édition année 2013

Amber Jeager
Anglais

Oh là là quelle splendide histoire d'amour entre un roi maudit et une jeune femme, paria de son peuple !

L'union de ces deux êtres m'aura presque arraché des larmes tant l'auteur a su capter mon coeur et l'emprisonner de sa plume ! J'ai eu beau faire durer le plaisir de cette lecture, c'est avec grand regret que j'ai refermé le livre, regret qu'il ne soit pas plus long ! Chaque lignes, pages a été comme un bonbon tout doux fondant sur ma langue !

Bref, j'ai adoré ! Et j'attaque The Fire King, du même auteur avec joie !



Repost 0
Published by Nuits d'Insomnies - dans Conte revisité
commenter cet article
26 février 2013 2 26 /02 /février /2013 20:49

touch-of-power.jpg

 

Auteur : Maria V Snyder

Format : Ebook

Nb de pages : 396

Langue : anglais

 

 

Je suis sous le charme ! Quel plaisir de retrouver la plume de Maria V Snyder ! Il est d'ailleurs fort dommage que cette auteur soit très peu traduite chez nous. Car mis à part sa série Study Le poison écarlate, Le souffle d'émeraude, Les secrets d'opale et Inside et Out Inside Out - Enfermée, Inside Out - Menacée:Tome 2, ses autres séries tel que Glass Spy Glass, Storm Glass, Sea Glass, le spin off en 3 volumes de la série des Study (Elena et Valek) et Touch of Power, Scent of Magic ne sont malheureusement pas traduit en français ! Et d'après les dires ce n'est pas pour tout de suite ! Mais je tiens à rassurer ses fans françaises, l'américain/anglais de l'auteur est assez aisé à lire, même pour un débutant ! Bref !

Ici l'histoire se situe dans un monde créé de toute pièce par l'auteur, c'est son credo, nous faire voyager à travers des mondes issus de son imagination débordante et fantastique !

L'histoire démarre avec la capture de Avry de Kazan, jeune femme de 20 ans, magicienne guérisseuse ! Depuis que la peste s'est abattue sur le monde, les guérisseurs, du moins le peu qu'il en reste, font l'objet de traques soit pour les contraindre à soigner les infestés, soit plus couramment pour les disséminer car il est dit que les guérisseurs sont à l'origine de la peste ! 15 royaumes se partagent ce monde et comme dans tout univers politique, il y a les bons et les mauvais !

Avry se retrouve donc enfermée, pour avoir osé guérir la fille de ses logeurs, dans l'attente de sa pendaison, mais réussit à s'échapper grâce à une faction d'hommes, composés de 5 guerriers dont le chef, Kerrick n'a d'autre dessein que l'obliger à soigner le roi de son royaume, Ryne, ce dernier atteint de la peste !

Mais le don de guérison a un prix, car les magiciens qui usent de ce don absorbent une part des blessures et des maladies en retour !

Avry qui a entendu bien des choses horribles au sujet du roi, n'est pas du tout encline à user de son pouvoir surtout quand on connait les conséquences d'un tel acte et cette jeune femme de caractère compte bien ne pas obéir et suivre sans broncher ce petit groupe de guerriers auquel elle va s'accrocher bien malgré elle ! De plus, la froideur, voire la violence dont fait preuve Kerrick à son encontre n'aident en rien !

Leur périple va prendre cependant une tournure inattendue, puisque Avry va faire l'objet de convoitises de la part d'autres royaumes, et de geôliers, ses compagnons guerriers vont devenir ses protecteurs, sa famille, ses frères...

Un magnifique roman de fantasy où l'amour et l'amitié vont prendre une place des plus importantes ! Une fin presque tragique pousse le lecteur à sauter sur la suite, Scent of Magic, avec frénésie !

Les fans de la première série de l'auteur avec Elena et Valek trouveront leur compte, puisque j'ai eu l'immense plaisir de retrouver des similitudes dans cette nouvelle série ! Espérons une traduction chez Darkiss pour cette série sensationnelle !

 ....

Bonne nouvelle, je viens d'apprendre par Darkiss, que les traductions devraient voir le jour d'ici fin 2013 !!!

 

Repost 0
Published by Nuits d'Insomnies - dans Fantasy
commenter cet article
30 décembre 2012 7 30 /12 /décembre /2012 00:12

images.jpg

« Je crois que cette fois, c'est sûr, je suis née sous une mauvaise étoile. J'ai d'abord découvert les vampires, puis les anges, ensuite les entre-deux, les démons, et maintenant, voilà qu'on me jette des sorts et qu'on accroche des poulets égorgés à ma porte. Il ne manquait plus que ça ! Daphnée, ma colocataire, affirme que c'est parce que j'ai un mauvais karma, tu parles ! Quoi qu'il en soit, je vais devoir me sortir au plus vite de ce pétrin, mais c'est sans compter que j'ai une deuxième préoccupation : Greg le Bulldozer. Cet idiot s'est amouraché d'une griffeuse psychopathe que je ne vois pas d un bon oeil. Il a l'air d'avoir de sérieux problèmes. C est plus fort que moi, il va falloir que je m'en mêle, même si à coup sûr, je vais au-devant de sacrés ennuis. »

 

Auteur : Sophie Jomain

Edition : Rebelle Editions

Nombre de pages : 304

Prix format papier : 17.10€ amazon

Prix format ebook : 9.99€ amazon

 

 

 

Mon dieu, mon dieu ! Que de bouleversements, de retournements de situations, de révélations dans cette suite des Anges, qui m'ont laissés sur le carreau ! Et ce jusqu'à la dernière ligne !

 

 

 

Nous avions laissé Féli dans les bras de son Ange (soupirs) après avoir essuyé les attaques de démons, fait le ménage dans son jardin envahit par des vamps complètement disjonctés, dont le cerveau, si petit soit-il, semblait errer à hauteur de ceinture ! Sans oublier non plus sa dette envers L'entre-deux Stan (re-soupirs)qui pour avoir mordu la belle lors d'une nuit.................euh  INOUBLIABLE  exerçait sur elle une attraction purement sexuelle, laissant Féli presque pantelante à chacune de leurs rencontres...

 

 

 

Et bien dans ce nouvel opus Féli va vite comprendre que loin d'être sortie de ce chaos, espérant couler des jours heureux après ce maelström d'émotions et de sensations fortes, les autorités célestes et les créatures qui en découlent ont décidé d' en remettre une couche ! Et la pauvre Féli se retrouve embarquée cette fois ci dans un complot sur fond de sorcellerie subissant les attaques vaudou à coup de volaille sanguinolente poinçonnée sur sa porte et de bouc égorgé dans son joli jardinet à l'anglaise ! Beurk.........................ou plutôt Bleurp dans le cas de Féli !

 

 

 

Si Terrence, son ange so sexy brille par son absence dans ce tome ci, la belle peut compter sur Stan l'entre-deux, omniprésent tout au long du roman, peut être un peu trop d’ailleurs pour le bien-être de Féli, du moins pour sa libido mise à rude épreuve, la notre également par la même occasion ! Mais je n'ai pas boudé mon plaisir sur ce coup là, puisque l'on apprend pas mal de chose sur le passé de ce grand-brun-ténébreux, Et si mon cœur a pu appartenir à Terrence à la fin du 1er tome, j'avoue devoir revoir ma copie, car le charisme de Stan m'a quelque peu émoustillé ! Sans compter l'affreuse révélation qui m'a mise KO vers le milieu du roman, et honte à moi si j'ai eu la faiblesse de vouloir stopper là ma lecture, tant l'auteur n'allait pas dans mon sens, brisant ainsi tous mes espoirs ! D'ailleurs, j'en profite pour remercier mes copinautes qui m'ont poussé à m'accrocher !

 

 

 

Comme lors du 1er tome, vous vous retrouvez embarqué sur un rythme d'enfer, dévorant les pages comme si c'était la fin, assoiffée, affamée, voulant toujours plus. Et l'auteur, dans sa grande bonté, générosité, malice alimente à coup de complot, trahison, retournement de situations notre faim dévorante sans jamais nous rassasier jusqu'à la dernière ligne ou plus exactement les deux derniers mots, nous laissant ainsi sur une terrible, incroyable, inimaginable, excellente, effrayante, hallucinante nouvelle qui promet un 3ème tome explosif !

 

 

 

Ah encore une petite chose que j'ai tout particulièrement apprécier, me rendant un brin nostalgique de la tv de mes 20 ans et permettant à la lectrice de s'identifier avec aisance à l'héroïne, ce sont les quelques références cinématographiques parsemées tout au long du récit, comme lorsqu'elle compare Stan à un acteur qui à l'époque avait fait battre mon cœur, un joli spécimen, dont le baiser, s'il est à craindre, ne peut que vous laisser pantelante et alanguie, telle que Féli... La veinarde !

 

 

 

Maintenant les choupettes, va falloir attendre 9 mois ! WTF ??? Et comme je l'ai déjà dit, s'il est un vœu que je souhaiterais faire pour cette nouvelle année, il serait d'avoir le pouvoir d'accélérer le temps, car sérieux c'est inhumain de nous laisser sur une telle fin !

 

 

 

Foncez les filles et régalez vous.

Un gros coup de coeur

 

5e43afdf

 

Repost 0
Published by Nuits d'Insomnies - dans Bit-Lit
commenter cet article
18 décembre 2012 2 18 /12 /décembre /2012 00:01

pomme-d-eden-3231543-250-400.jpg

 

Alexandra a renoncé à ses rêves professionnels lorsqu'elle a décidé de devenir l'assistant d'un célèbre P.D.G d'une puissante société d'Assurances. La jeune femme au physique androgyne décroche l'emploi en usurpant l'identité de son frère jumeau. Jamais elle n'aurait cru que fréquenter de trop près le très séduisant et charismatique Bruce Wales serait aussi difficile !
Ce dernier, homosexuel, semble flirter avec elle, la pensant être un homme. Arrivera-t-elle à cacher sa véritable identité, le temps de gagner assez d'argent pour aider son frère ? Son cœur survivra-t-il à la passion que lui inspire ce monsieur Wales alors qu'il n'aime pas les femmes ?

 

Auteur : Céline Mancellon

Editeur : Les éditions Sharon Kena

Nb de pages : 176

Format papier : ici 12.97€

Format Ebook : ici 6.49€

 

 

Mon avis

 

 

Quel merveilleux roman que voici ! La nouvelle pépite d’une jeune auteur qui monte, Céline Mancellon ! Après avoir déridé mes zygomatiques et gonflé mes abdos avec son premier roman Si je t’aime, prends garde à toi, avoir mis le feu à ma libido avec Temps de Lune, Alice Royale et ses Ombres Brumeuses, voici qu’elle s’attaque à mon pauvre cœur d’artichaut en bousculant les traditions et les idées reçues faisant un délicieux parallèle avec une actualité bien controversée.

 

Céline nous entraîne cette fois ci dans un très joli conte de fée des temps modernes ! Mais si les princesses de notre enfance représentaient le summum de la féminité, gloussant et minaudant comme de petites chattes effarouchées, que des princes, en preux chevaliers venaient à délivrer des griffes de terribles créatures. La princesse Alex et le prince Bruce sont à mille lieux des stéréotypes peuplant ces romans à l'eau de rose, dont on connaît pertinemment la fin avant même d'avoir commencé la lecture « ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants... bla bla bla.....erff !» ! Ici, rien de tout cela, l’héroïne tient plus du prince que de la princesse, et le héros incarne à lui seul l’effrayante créature qui aurait jeter son dévolu sur l'objet de ses désirs et obsessions !

 

Céline réussi le tour de force de nous faire croire qu'il s'agit d'une banale mais ô combien délicieuse comédie romantique, jouant sur les mots avec le talent qu'on lui connaît, n'hésitant pas à mettre ses héros dans des situations des plus cocasses, nous arrachant rires et larmes dans un bel ensemble ! Mais bien vite, les rires viennent à s'espacer, les sourires à se crisper et les larmes à redoubler tant vous avez le cœur serré face au drame qui est en train de se jouer ! Nous rappelant avec évidence l'univers des dramas japonais dont l'auteur semble s'être inspirée !

 

Alexandra « Alex », dont le physique androgyne, façonné par des années de natation intensive, et sa gémellité avec son frère Alexandre, vont lui donner matière à postuler comme assistant de M Bruce Wales, PDG des Assurances Montgomery, répondant ainsi à l'offre d'emploi qui stipulait que le poste serait attribué à un homme et non une femme. Alex découvrira bien assez tôt pourquoi ce détail avait tant d'importance aux yeux du très charismatique Bruce Wales ! Se faisant donc passer pour son frère, elle intègre non sans appréhension cette société renommée pour un contrat de 6 mois, espérant gagner très vite l'argent nécessaire aux soins de son jumeau, ce dernier étant atteint d'une maladie rare et grave ! Surs de leur plan, le frère et la sœur n'avaient cependant pas songé à tous les paramètres qui pourraient venir enrayer une machination bien huilée. Dont l'un et non des moindres, n'est autre que Bruce Wales !

 

Bruce Wales (soupirs) ! Une sucrerie sur pattes, un chocolat fondant sur la langue ! Il n'est que désirs, fantasmes, passion et possession !Il est une délicieuse torture pour les sens vous mettant la tête à l'envers et le cœur aux aboies, langue pendante et souffle court à chacune de ses apparitions ! Il possède la grâce et le charisme d'un félin guettant sa proie ! Ronronnant de plaisir en attendant que sonne le glas de la pauvre souris prise au piège de ses charmes ! Arrogant, sur de lui, menteur et manipulateur ! Il est l'incarnation de la perfection, beau comme un ange, sexy en diable ! Mon cœur de midinette n'a pu résister bien longtemps à cette sculpture vivante ! Mais il y a un hic ! Bien qu'il avoue avoir user de ses charmes sans inhibition auprès de la gente féminine dans un cadre purement professionnel. Bien que cet éphèbe au corps chaud comme la braise, au sourire ravageur, au regard dés-habilleur et à l'arrogante assurance du mâle fier et sure de sa virilité affichée ! Bruce Wales est........................GAY !!!! WTF ????????

 

Ô Monde cruel ! Je veux mourir là, non, non, non ne me retenez pas..............euh un peu quand même;) !

 

IMPOSSIBLE !!! Mais si, Céline a osé ! Alors maintenant la question à 10 000$ ! Comment va faire l'auteur pour dénouer cet ENORME problème avant que la lectrice au cœur brisé que je suis jette le livre dans les flammes de l'enfer de sa cheminée, incinérant ainsi tous ses espoirs, ses désirs... ???

 

Bon en même temps vous me direz que c'était dit dans le résumé, mais bon, en toute innocence, ouais ok un soupçon de mauvaise fois, je m'étais imaginée, persuadée que c'était une blagounette de l'auteur, car avec Céline on peut s'attendre à tout ! Mais non ! La blagounette n'est pas arrivée, et c'est bien une cruelle réalité qui m'est apparue en lisant les premières pages du roman ! Alors maintenant, la question à 50 000$, comment rendre addict la lectrice tout en restant cohérent dans son récit ? Eh bien l'auteur et son talent ont réussi ce tour de force, si, si j'vous jure ! Et pour avoir côtoyer le monde de l'homosexualité, je peux vous dire sans mauvais jeux de mots que ça colle ! Waouh !

 

Eh voilà, comment en 176 pages Céline a réussi à me faire rire, pleurer, hurler, me retourner comme une crêpe, me presser la glotte comme un citron, me couper le souffle à coups de retournements de situations et conquérir mon cœur de midinette ! Un condensé de sensations ! Un vrai bonheur!!! Et j'espère, je prie pour qu'il y ait une suite, sait-on jamais *regard du chat potté* !

 

Ah ! Un point qui va encore faire grincer quelques dents ! ENCORE une crevette ! Bon on l'aura toutes compris c'est la marque de fabrique de l'auteur et franchement on ne boude pas notre plaisir, car sérieux 176 pages de délices, sans longueurs ni lourdeurs, de pur sensation, c'est amplement suffisant ! Nul besoin d'une pavasse de 400 pages dont je sais pertinemment qu'après avoir sauté les textes narratifs gonflants et inutiles, je n'aurai lu que 250 pages finalement ! Les crevettes de Céline sont rythmées, intensives, explosives ! A tel point que l'air vient à vous manquer lorsque vous atteignez la dernière page et que le seul son que vous arrivez encore à émettre est …........... Waouh !

 

  Si vous souhaitez vous faire une tite idée des persos Alex & Bruce, visez un peu ça ! 

 

katherine-moennig01.jpg  contratar-a-rodrigo-guirao-diaz.jpg

 

  Extraits :

     

— Tu es avec elle ! C’est ça ! Cette… cette… Melinda !

— Ce n’est absolument pas le cas.

— No… non ? bredouilla-t-elle, perdue.

— Non. Lisa… je pris une profonde inspiration. Lisa, j’aime les hommes. Je suis gay, lâchai-je tout de go.

 

J’entendis clairement quelqu’un s’étrangler et recracher du liquide derrière moi. Nul besoin de me retourner pour connaître son identité.

Bruce.



 

******





"Il ressemblait à une publicité vivante : la tête rejetée en arrière, les cheveux encore humides, non peignés et ébouriffés. Il buvait à grandes gorgées une bouteille d’eau minérale."



 

  ****** 

 

     — Pourquoi… répéta-t-il d’un ton rauque. J’en suis à un stade où l’idée de vous partager, si c’est là l’unique solution pour vous posséder, est une éventualité plaisante. Je suis prêt à tout accepter pour vous empêcher de vous détourner de moi. En clair…

— En clair… Je prendrai tout ce que vous me donnerez, Alex. Je n’ai aucune condition à revendiquer… Aucune exigence. Faites-moi souffrir autant qu’il vous plaira, mon ange.

        

     ******

 

     — Monsieur Wales ?

— Bruce… Vous allez bien ? m’enquis-je, soucieuse.

Non, dit-il, un sourire amer dans la voix. Comment se porte la future maman ?

— Je crois que… qu’elle a besoin d’un temps d’adaptation… pour se faire à l’idée.

Et vous, Alex ? s’enquit-il.

— Il me faudra également du temps… enfin, je crois. Bruce, quel est votre degré d’ébriété ?

Indubi… tablement élevé. Très élevé, même. Nous pourrions qualifier mon sang d’intéressante cuvée de cent ans d'âge… à l’heure où nous parlons.

— Où êtes-vous ? Toujours au bureau ?

Mhm…

— Désirez-vous que je vienne vous chercher en taxi ?

Mhm…

— Bruce ?!

Parlez, Alex. Racontez n’importe quoi.

— Que voulez-vous que je dise ? Pour quelle raison ?

Parce que votre voix au téléphone me provoque une extraordinaire érection.

 

 

 

Foncez les filles et régalez vous !

 

  Enorme coup de coeur !!!

  5e43afdf.gif

 

Si l'envie vous prend de connaître un peu plus l'auteur, rendez-vous chez Tsuki !

 

 

 

 

Repost 0
Published by Nuits d'Insomnies - dans Romance - chick lit
commenter cet article
14 octobre 2012 7 14 /10 /octobre /2012 09:05

alice-royale-1.jpg

 

Résumé !

 

Section paranormale des forces de l'ordre de Lauriennas.
Suite à un étrange e-mail, Alice Royale, enquêtrice fraîchement libérée du Centre des Êtres Clonés, se rend dans une discothèque où Humains et Vampires se côtoient. Sa nature l'a dotée de facultés psi lui permettant l'immunité contre les attaques psychiques des créatures aux dents longues. Mais à peine a-t-elle accepté la mission qu'une autre se présente à elle... et son partenariat avec l'inspecteur Villard, spécimen masculin un brin chatouilleux et susceptible, risque fort de perturber la petite vie tranquille qu'elle menait jusque-là.

Edition : Sharon Kena

Auteur : Céline Mancellon

Nombre de pages : 142

Prix format papier : 13.00€ ici

Prix format ebook : 6.00€ ici 

 

Oooooooooooooh que j'étais plus qu'impatiente de lire un nouveau roman de Céline, tant j'avais aimé son 1er roman Si Je T'aime Prends Garde à Toi, un chick-lit bourré d'humour et de fantaisie, qui m'avait laissé les zygomatiques en feux et la tête sur un petit nuage de plainitude. Un véritable anti-dépresseur ultra efficace en ces temps humides et froids. Autant dire que je me suis jetée sans hésitation sur ce nouvel opus 100% bit-lit avec frénésie, et bien m'en a pris, puisqu'à peine entamé, je l'ai dévoré d'une traite, ne m'arrêtant que pour boire et manger, et encore...!

 

Encore une fois, nous nous retrouvons en France, ce que j'apprécie tout particulièrement, nous sortant des carcans de la Bit-lit d'origine qui se déroule essentiellement aux USA. Nos petites auteures frenchies qui osent s'attaquer à leur pairs ont un talent fou qui me touche énormément et pour lesquelles j'ai un profond respect devant tant de travail accompli pour nous permettre, nous lecteurs une évasion de quelques heures dans un quotidien parfois oppressant ! Bref, je me disperse, revenons à Alice !

 

Alice est donc "une humaine clonée", faisant partie des forces spéciales de la section paranormale. Les différences notoires entre un humain naturel et un humain cloné ??? Et bien chaque cloné possède des capacités d'ordre télépathique, extra-sensoriel, précognition...etc ! Elevée jusqu'à ses 25 ans dans un centre d'études, Alice a acquis plus particulièrement le don de précognition, soit le fameux "sixième sens" chez nous humains naturels, mais en 1000 fois plus développé. Cette étude avait pour but de les former a des aptitudes indispensables pour des postes bien précis de la section paranormale, faisant malheureusement l'impasse sur ce qui pourrait paraître essentiel, voie vitale pour les naturels, les sentiments. Loin d'être des machines reproduisant bêtement les schémas pour lesquels ils ont été formés, on peut simplement dire que cette absence d'empathie, de ressenti, les rend un peu moins humains, mais tout de même extrêmement attachants. Et je peux vous assurer que la naïveté d'Alice m'a faire hurler de rire face à un Russel 100% humain lui, rustre, emporté, du genre ours mal léché, mais terriblement sexy, non conscient de son pouvoir de séduction sur la lectrice avertie que je suis.

 

Nos 2 acolytes se retrouvent donc face à un meurtre sanglant, enfin non, euh..........du sang justement y'en a plus, ah ben le coeur non plus...! Alors, vampire assoiffé, démon affamé ? C'est justement ce que vont tenter de découvrir Alice et l'ours mal léché. Leurs pas vont les menés plus particulièrement dans une boîte de nuit, Le Lapin Blanc, dont les 3 propriétaires issus de dimensions parallèles ont biens des choses à cacher...!

 

Je me suis régalée, car au delà de l'intrigue policière, on assiste surtout à l'entrée d'Alice dans le monde des humains. Je me suis bidonnée devant l'innocence de la jeune femme, non consciente du pouvoir et du désir qu'elle suscitait chez les mâles de l'histoire. Mâles qui, au passage, sont tous super attachants, même les méchants. Entre un humain, des vampires et un Roi démon, notre petite Alice va avoir fort à faire et trouver un équilibre avant que la testostérone parle d'elle même. Mais en est -elle vraiment consciente ?!

 

Quoi reproché à ce roman....? Voyons...! Ah si, 142 pages, mais enfin c'est beaucoup trop court ! J'ai à peine eu le temps de savourer ces quelques chapitres qu'il va falloir attendre des lustres pour connaître la suite, surtout que la fin, ah oui justement Céline "MAIS C'EST QUOI CETTE FIN ???" Tu veux ma mort ?

 

Bon bref, je n'aurai qu'une seule chose à vous dire les filles, foncez et régalez vous !

Repost 0
Published by Nuits d'Insomnies - dans Bit-Lit
commenter cet article
1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 07:28

0902-s10

Présentation de l'éditeur

 

Georgina Kincaid est succube.
A priori un choix de carrière plutôt sympa : la jeunesse éternelle, l'apparence de son choix et des hommes prêts à tout pour un simple effleurement. Pourtant, sa vie n'est pas si glamour : pas moyen de décrocher un rencard sans mettre en péril l'âme de l'heureux élu. Heureusement son travail en librairie la passionne. Mais pour l'heure, Georgina est propulsée au coeur de la tourmente, et ses sortilèges sexy et sa langue bien pendue ne lui seront d'aucun secours.

 

Biographie de l'auteur

 

Richelle Mead vit à Seattle, aux Etats-Unis. Passionnée de littérature, elle a toujours été attirée par la mythologie et le folklore. Quand elle parvient à lâcher ses livres (ceux qu'elle lit autant que ceux qu'elle écrit), elle aime regarder de mauvais films, voyager, tester de nouvelles recettes et s'acheter des robes (trop).

 

Edition : Milady

Auteur : Richelle Mead

Format Papier : 7.79€ ici

Format Ebook : 4.99€ ici

 

6 mois que ce livre traînait au fond de ma biblio ! Acheté sur une impulsion, honnêtement parce que la couv' me plaisait et encore plus honnêtement parce qu'il faisait partie d'une opé. Milady à 4.99€ prix découverte !

 

Alors pourquoi me direz vous l'avoir acheté et casé au fin fond de ma biblio et n'avoir pas été tentée plus que ça de le lire ? Tout simplement parce que le résumé ne me plaisait pas !

 

Je m'explique ! Un succube ! Démon féminin (incube étant son homonyme masculin) qui pour honorer son contrat passé avec le diable doit séduire et coucher avec des mortels dans le but de leur dérober une part de leur humanité.

 

Et donc là je me dis " Hum...si la belle ne peut approcher un mortel sans lui voler une part de sa vitalité, je ne vois pas comment une histoire d'amour pourrait découler de ce roman...", conclusion " un roman sans amour n'a aucun intérêt à mes yeux, et s'il doit s'agir d'une énième histoire de coucherie sans sentiments ni passion, désolé mais je passe mon tour..." !

 

Oui mais voilà, la blogosphère ayant décidée de me faire revoir mon jugement, en publiant des avis passionnés sur la série (et franchement je vous en remercie les filles), je me suis dit que "y'a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis..."

 

C'est donc paradoxalement pressée et hésitante que je me suis jetée sur ce premier tome ! Eh purée que c'était bon ! Pas un coup de coeur, mais vache de vache, j'ai vraiment beaucoup aimé et me suis filée quelques claques de ne pas avoir tentée l'expérience plus tôt !

 

Tous les persos sont extrêmement attachant, aussi bien les premiers plans que les seconds, et Richelle Mead réussie la performance de nous faire aimer également les méchants !

Georgina, jeune et très jolie femme que l'on ne peut s'empêcher d'envier, ben oui hein...elle est libraire, la chance ! Elle peut changer d'apparence d'un simple battement de cils, encore la chance ! Et tous les hommes sont à ses pieds, là chance ou malchance tout dépend des points de vue ! Bref Georgina a tout pour plaire et fait partie de ces héroïne auxquelles on s'attache au point de vivre ses émotions au fils des pages ! Donc notre petite Georgie est une succube, démon femelle qui se nourrit de l'humanité des hommes ! Entourée d'une pléiade d'amis mortels et immortels, elle devrait être heureuse, mais au bout de quelques siècles à jouer la "putain" du diable, la motivation n'y est plus, l'envie non plus ! Alors ne pouvant vivre un Grand Amour véritable au risque de tuer son prétendant, elle se jette à corps perdu dans les romans, vivant par procuration tout ce que son éternité et sa jeunesse ne pourront jamais lui donner.

 

Un auteur à succès, dont les romans font palpiter le coeur de notre jolie démone, arrive un jour dans sa librairie pour une séance de dédicace, Seth Morthensen ! Le stéréotype de l'écrivain, effacé, discret, timide, voire presque fade, débraillé, échevelé, et dont le visage reflète en permanence un état de total absence, comme si le personnage était là sans y être, perdu dans ses rêveries, au risque de blesser sans intention son entourage !

 

La rencontre entre Georgie et Seth est à mourir de rire, tant l'aplomb de la belle face à un Seth introverti, va pousser la mauvaise blague à intervertir les rôle ! Rouge de honte, Georgina va devoir cependant ravaler l'humiliation et endosser le rôle de guide dans la jolie ville de Seattle. Que ne ferait on pas pour plaire à son écrivain préféré !

 

Mais un psychopathe semble vouloir s'immiscer dans les affaires de Georgie, et lui faire endosser les meurtres commis sur des immortels qui ont tous eu maille à partir avec la belle. Dans son combat pour rétablir la vérité, Georgie sera épauler par ses amis immortels et au passage son cher patron "adoré", Jérôme, démon de haut rang, qui suscite quant à lui bien des questions dans la caste inférieur quant à ses relations récentes avec les Anges !

 

Si vous vous attendez à de l'action comme dans beaucoup de série bit lit, Urban...etc telle que Chasseuse de la nuit par exemple, passez votre chemin ! L'action n'étant pas le sujet le plus mordant du livre. On assiste plus aux boires et déboires d'un démon succube avide de retrouver un peu d'humanité et de chaleur humaine dans une éternité froide et  sans passion !

 

Actuellement dans le tome 2, je n'arrive toujours pas à comprendre ce qui fait que je ne peux plus lâcher cette série ! Heureusement pour moi, les 6 tomes dorment bien au chaud dans mon kindle, j'aurai donc la chance de ne pas subir ce stress et cette attente insupportable propre aux séries qui me tiennent à coeur !

 

Pour celles et ceux qui hésiteraient encore à ce lancer, je répondrai ceci.........foncez les filles et régalez vous !

 

Repost 0
Published by Nuits d'Insomnies - dans Urban Fantasy
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de nuitsdinsomnies
  • Le blog de nuitsdinsomnies
  • : "Je t'aime, je t'aime, je t'aime ! Je t'aime plus que le chocolat ! Je t'aime d'un amour plus grand que le monde ! Je t'aime tant que je ne sais pas comment te le dire...!" Chloé Zanders (Le Pacte des McKeltars)
  • Contact

Lecture en cours

    lilith-saintcrow-a-la-droite-du-diable   Vous me reconnaissez ? Danny Valentine, pour vous servir, nécromante et mercenaire. Je dors peu et je ne suis pas un caractère facile. Il faut dire que je viens tout juste de tirer un trait sur sept ans de ma vie – et sur mon partenaire – pour traquer quatre démons renégats qui se sont échappés de l’Enfer. Je finirai bien par les trouver. A moins qu’ils ne me trouvent d’abord. Mais personne n’a dit qu’il était facile d’être la main droite du Diable, hein ?

Liens