Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2012 2 18 /12 /décembre /2012 00:01

pomme-d-eden-3231543-250-400.jpg

 

Alexandra a renoncé à ses rêves professionnels lorsqu'elle a décidé de devenir l'assistant d'un célèbre P.D.G d'une puissante société d'Assurances. La jeune femme au physique androgyne décroche l'emploi en usurpant l'identité de son frère jumeau. Jamais elle n'aurait cru que fréquenter de trop près le très séduisant et charismatique Bruce Wales serait aussi difficile !
Ce dernier, homosexuel, semble flirter avec elle, la pensant être un homme. Arrivera-t-elle à cacher sa véritable identité, le temps de gagner assez d'argent pour aider son frère ? Son cœur survivra-t-il à la passion que lui inspire ce monsieur Wales alors qu'il n'aime pas les femmes ?

 

Auteur : Céline Mancellon

Editeur : Les éditions Sharon Kena

Nb de pages : 176

Format papier : ici 12.97€

Format Ebook : ici 6.49€

 

 

Mon avis

 

 

Quel merveilleux roman que voici ! La nouvelle pépite d’une jeune auteur qui monte, Céline Mancellon ! Après avoir déridé mes zygomatiques et gonflé mes abdos avec son premier roman Si je t’aime, prends garde à toi, avoir mis le feu à ma libido avec Temps de Lune, Alice Royale et ses Ombres Brumeuses, voici qu’elle s’attaque à mon pauvre cœur d’artichaut en bousculant les traditions et les idées reçues faisant un délicieux parallèle avec une actualité bien controversée.

 

Céline nous entraîne cette fois ci dans un très joli conte de fée des temps modernes ! Mais si les princesses de notre enfance représentaient le summum de la féminité, gloussant et minaudant comme de petites chattes effarouchées, que des princes, en preux chevaliers venaient à délivrer des griffes de terribles créatures. La princesse Alex et le prince Bruce sont à mille lieux des stéréotypes peuplant ces romans à l'eau de rose, dont on connaît pertinemment la fin avant même d'avoir commencé la lecture « ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants... bla bla bla.....erff !» ! Ici, rien de tout cela, l’héroïne tient plus du prince que de la princesse, et le héros incarne à lui seul l’effrayante créature qui aurait jeter son dévolu sur l'objet de ses désirs et obsessions !

 

Céline réussi le tour de force de nous faire croire qu'il s'agit d'une banale mais ô combien délicieuse comédie romantique, jouant sur les mots avec le talent qu'on lui connaît, n'hésitant pas à mettre ses héros dans des situations des plus cocasses, nous arrachant rires et larmes dans un bel ensemble ! Mais bien vite, les rires viennent à s'espacer, les sourires à se crisper et les larmes à redoubler tant vous avez le cœur serré face au drame qui est en train de se jouer ! Nous rappelant avec évidence l'univers des dramas japonais dont l'auteur semble s'être inspirée !

 

Alexandra « Alex », dont le physique androgyne, façonné par des années de natation intensive, et sa gémellité avec son frère Alexandre, vont lui donner matière à postuler comme assistant de M Bruce Wales, PDG des Assurances Montgomery, répondant ainsi à l'offre d'emploi qui stipulait que le poste serait attribué à un homme et non une femme. Alex découvrira bien assez tôt pourquoi ce détail avait tant d'importance aux yeux du très charismatique Bruce Wales ! Se faisant donc passer pour son frère, elle intègre non sans appréhension cette société renommée pour un contrat de 6 mois, espérant gagner très vite l'argent nécessaire aux soins de son jumeau, ce dernier étant atteint d'une maladie rare et grave ! Surs de leur plan, le frère et la sœur n'avaient cependant pas songé à tous les paramètres qui pourraient venir enrayer une machination bien huilée. Dont l'un et non des moindres, n'est autre que Bruce Wales !

 

Bruce Wales (soupirs) ! Une sucrerie sur pattes, un chocolat fondant sur la langue ! Il n'est que désirs, fantasmes, passion et possession !Il est une délicieuse torture pour les sens vous mettant la tête à l'envers et le cœur aux aboies, langue pendante et souffle court à chacune de ses apparitions ! Il possède la grâce et le charisme d'un félin guettant sa proie ! Ronronnant de plaisir en attendant que sonne le glas de la pauvre souris prise au piège de ses charmes ! Arrogant, sur de lui, menteur et manipulateur ! Il est l'incarnation de la perfection, beau comme un ange, sexy en diable ! Mon cœur de midinette n'a pu résister bien longtemps à cette sculpture vivante ! Mais il y a un hic ! Bien qu'il avoue avoir user de ses charmes sans inhibition auprès de la gente féminine dans un cadre purement professionnel. Bien que cet éphèbe au corps chaud comme la braise, au sourire ravageur, au regard dés-habilleur et à l'arrogante assurance du mâle fier et sure de sa virilité affichée ! Bruce Wales est........................GAY !!!! WTF ????????

 

Ô Monde cruel ! Je veux mourir là, non, non, non ne me retenez pas..............euh un peu quand même;) !

 

IMPOSSIBLE !!! Mais si, Céline a osé ! Alors maintenant la question à 10 000$ ! Comment va faire l'auteur pour dénouer cet ENORME problème avant que la lectrice au cœur brisé que je suis jette le livre dans les flammes de l'enfer de sa cheminée, incinérant ainsi tous ses espoirs, ses désirs... ???

 

Bon en même temps vous me direz que c'était dit dans le résumé, mais bon, en toute innocence, ouais ok un soupçon de mauvaise fois, je m'étais imaginée, persuadée que c'était une blagounette de l'auteur, car avec Céline on peut s'attendre à tout ! Mais non ! La blagounette n'est pas arrivée, et c'est bien une cruelle réalité qui m'est apparue en lisant les premières pages du roman ! Alors maintenant, la question à 50 000$, comment rendre addict la lectrice tout en restant cohérent dans son récit ? Eh bien l'auteur et son talent ont réussi ce tour de force, si, si j'vous jure ! Et pour avoir côtoyer le monde de l'homosexualité, je peux vous dire sans mauvais jeux de mots que ça colle ! Waouh !

 

Eh voilà, comment en 176 pages Céline a réussi à me faire rire, pleurer, hurler, me retourner comme une crêpe, me presser la glotte comme un citron, me couper le souffle à coups de retournements de situations et conquérir mon cœur de midinette ! Un condensé de sensations ! Un vrai bonheur!!! Et j'espère, je prie pour qu'il y ait une suite, sait-on jamais *regard du chat potté* !

 

Ah ! Un point qui va encore faire grincer quelques dents ! ENCORE une crevette ! Bon on l'aura toutes compris c'est la marque de fabrique de l'auteur et franchement on ne boude pas notre plaisir, car sérieux 176 pages de délices, sans longueurs ni lourdeurs, de pur sensation, c'est amplement suffisant ! Nul besoin d'une pavasse de 400 pages dont je sais pertinemment qu'après avoir sauté les textes narratifs gonflants et inutiles, je n'aurai lu que 250 pages finalement ! Les crevettes de Céline sont rythmées, intensives, explosives ! A tel point que l'air vient à vous manquer lorsque vous atteignez la dernière page et que le seul son que vous arrivez encore à émettre est …........... Waouh !

 

  Si vous souhaitez vous faire une tite idée des persos Alex & Bruce, visez un peu ça ! 

 

katherine-moennig01.jpg  contratar-a-rodrigo-guirao-diaz.jpg

 

  Extraits :

     

— Tu es avec elle ! C’est ça ! Cette… cette… Melinda !

— Ce n’est absolument pas le cas.

— No… non ? bredouilla-t-elle, perdue.

— Non. Lisa… je pris une profonde inspiration. Lisa, j’aime les hommes. Je suis gay, lâchai-je tout de go.

 

J’entendis clairement quelqu’un s’étrangler et recracher du liquide derrière moi. Nul besoin de me retourner pour connaître son identité.

Bruce.



 

******





"Il ressemblait à une publicité vivante : la tête rejetée en arrière, les cheveux encore humides, non peignés et ébouriffés. Il buvait à grandes gorgées une bouteille d’eau minérale."



 

  ****** 

 

     — Pourquoi… répéta-t-il d’un ton rauque. J’en suis à un stade où l’idée de vous partager, si c’est là l’unique solution pour vous posséder, est une éventualité plaisante. Je suis prêt à tout accepter pour vous empêcher de vous détourner de moi. En clair…

— En clair… Je prendrai tout ce que vous me donnerez, Alex. Je n’ai aucune condition à revendiquer… Aucune exigence. Faites-moi souffrir autant qu’il vous plaira, mon ange.

        

     ******

 

     — Monsieur Wales ?

— Bruce… Vous allez bien ? m’enquis-je, soucieuse.

Non, dit-il, un sourire amer dans la voix. Comment se porte la future maman ?

— Je crois que… qu’elle a besoin d’un temps d’adaptation… pour se faire à l’idée.

Et vous, Alex ? s’enquit-il.

— Il me faudra également du temps… enfin, je crois. Bruce, quel est votre degré d’ébriété ?

Indubi… tablement élevé. Très élevé, même. Nous pourrions qualifier mon sang d’intéressante cuvée de cent ans d'âge… à l’heure où nous parlons.

— Où êtes-vous ? Toujours au bureau ?

Mhm…

— Désirez-vous que je vienne vous chercher en taxi ?

Mhm…

— Bruce ?!

Parlez, Alex. Racontez n’importe quoi.

— Que voulez-vous que je dise ? Pour quelle raison ?

Parce que votre voix au téléphone me provoque une extraordinaire érection.

 

 

 

Foncez les filles et régalez vous !

 

  Enorme coup de coeur !!!

  5e43afdf.gif

 

Si l'envie vous prend de connaître un peu plus l'auteur, rendez-vous chez Tsuki !

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Nuits d'Insomnies - dans Romance - chick lit
commenter cet article

commentaires

Tsuki 18/12/2012 13:14


Et là je me sens toute conne avec ma chronique !!! Comme la tienne déchire trop !! Je suis fan de ta façon de t'exprimer !!!


Sublime chronique bravo !!!! et merci pour le lien


Des bisous !!!!!

Nuits d'Insomnies 18/12/2012 17:34



Ben non Blandine, t'as chro est géniale aussi ! J'ai déjà essayé d'écrire façon "article de journal ou magasine", mais c'est plus fort que moi, au fils des mots j'en reviens toujours à faire des
rimes, et à romancer mes idées.


J'adore ta chro et encore plus ton article sur Céline !


Bisous



Présentation

  • : Le blog de nuitsdinsomnies
  • Le blog de nuitsdinsomnies
  • : "Je t'aime, je t'aime, je t'aime ! Je t'aime plus que le chocolat ! Je t'aime d'un amour plus grand que le monde ! Je t'aime tant que je ne sais pas comment te le dire...!" Chloé Zanders (Le Pacte des McKeltars)
  • Contact

Lecture en cours

    lilith-saintcrow-a-la-droite-du-diable   Vous me reconnaissez ? Danny Valentine, pour vous servir, nécromante et mercenaire. Je dors peu et je ne suis pas un caractère facile. Il faut dire que je viens tout juste de tirer un trait sur sept ans de ma vie – et sur mon partenaire – pour traquer quatre démons renégats qui se sont échappés de l’Enfer. Je finirai bien par les trouver. A moins qu’ils ne me trouvent d’abord. Mais personne n’a dit qu’il était facile d’être la main droite du Diable, hein ?

Liens